23.5.14

Google en constante ascension


Le géant web américain se place devant une pointure, connue sous le nom d’Apple, qui se trouve relégué à la deuxième place.
Cette marque si célèbre, grâce à son moteur de recherche, a vu cette année une augmentation fulgurante de sa valorisation : 40% par an, soit 158,84 milliards de dollars.

Mais pour quelles raisons ?
Sa force : Une marque innovante à tout point de vue, puisque son essence est l’innovation.
Et comment ?
Google a créé Google Glass; des investissements qui peuvent être réalisés par le biais d’une interface virtuelle, autrement dit  par l’intermédiaire d’une intelligence artificielle.
De plus, Google est bien entouré puisqu’il a accumulé au fil du temps un amoncellement de partenaires.




C’est le célèbre cabinet Millard Brown qui nous délivre de précieux chiffres, à propos des dix marques les plus prisées au monde.
Ce cabinet est connu pour calculer la valeur des marques les plus puissantes, vis à vis de leurs performances financières, ainsi que de leur image auprès des consommateurs. Google vient en effet se placer non seulement devant Apple mais aussi devant IBM et Microsoft, respectivement en troisième et quatrième place.

13.5.14

La rédaction du magazine Le Monde désertée ...





Ce mardi 6 mai 2014, sept rédacteurs en chef et rédacteurs en chef adjoints du magazine Le Monde ont démissionné en bloc de leurs fonctions. Initialement une dizaine, les rédacteurs en chef se retrouvent maintenant en sous effectif. 

La raison évoquée de ce départ précipité : un manque, voir une absence totale de confiance de la part de la direction."Une absence de confiance et de communication avec la direction de la rédaction nous empêche de remplir nos rôles à la rédaction en chef", ont-ils exprimé dans un message destiné à Nathalie Nougayrède, directrice du Monde et à Louis Dreyfus, président du directoire du magazine. Dans les faits, l'équipe démissionne uniquement de ses fonctions de direction et non du journal. Les rédacteurs ne souhaitent plus être membres de l'encadrement. Ils se tiennent même disponibles pour tous besoins en attendant qu'une nouvelle équipe de rédacteurs en chef se mette en place. Un ressaisissement de la part de la direction est attendu de tous, notamment en termes de méthode et d'organisation. 

Cette nouvelle intervient quelques mois après l'annonce d'une réorganisation de la rédaction. Dans un message de février, la direction prévoyait de réaffecter une cinquantaine de postes de la rédaction vers différents services, dont une bonne partie vers le numérique. Les rédacteurs en chef auraient-ils simplement pris de l'avance ?