28.1.14

Quand Europe 1 joue avec l'humour...

Mardi dans le Washington Post, les américains pouvaient découvrir une demande un peu particulière adressée au président des Etats-Unis par la radio française Europe 1 : "Cher président, vous avez déjà essayé les 'french fries', pourquoi n'essayeriez-vous pas une interview avec une radio française ?" Le but : susciter l’attention de Barack Obama en faisant rire ou du moins sourire.

La Maison Blanche a réagi le lendemain  via le porte parole Jay Carney qui a déclaré en souriant : « Je ne rejette pas a priori une telle façon de demander" un entretien au président. Mais "je pense que c'est un moyen coûteux de le faire (…). Vous pouvez toujours essayer", a-t-il ajouté.

Concernant, Europe 1, cette dernière n’a rien eu à débourser puisqu’elle a procédé à un échange d'espace publicitaire avec le Washington Post, comme le pratiquent régulièrement les médias français entre eux. Thomas Pawlowski, directeur de la communication d'Europe 1, explique également qu’une demande formelle d’interview a été addressée, en parallèle à cette opération de communication, à la Maison Blanche et à l’ambassade des Etats-Unis en France, il y a quelques semaines.

Europe 1 a réussi une partie de son pari : susciter l’attention de la Maison Blanche et amuser français et américains par cette French Touch d’humour. Affaire à suivre