28.2.13

Presse et tablettes : sont-ils faits pour s’entendre?



Les quotidiens et magazines parient sur ce nouveau support en plein essor et dont les ventes ont dépassé celles des smartphones durant la période des fêtes de fin d’année. Les principales activités sur tablettes sont la consultation des mails, les jeux, puis la visite des sites d’informations. 

Fin 2013, 4,5 millions de Français devraient être équipés en tablettes contre 3 millions pour la fin de l’année 2012. Afin de bénéficier de cette progression, les éditeurs ont réalisé des versions digitales dédiées aux tablettes. Ils utilisent également des offres promotionnelles avec des ventes d’abonnements couplés à une tablette offerte. 

De plus, les éditeurs devraient voir leur taux de conversion augmenter grâce à la publicité. En effet, les prix des espaces publicitaires sont plus élevés sur tablettes que sur smartphones. Cependant, selon Arnaud Gervais de Lafond, DG adjoint de Condé Nast, le taux d’acceptation de la publicité est très encourageant, 22% contre 13% sur smartphones. L’éditeur a pu se rendre compte de l’importance des tablettes grâce au magazine masculin GQ. Celui-ci réalise en effet 5% de sa diffusion sur tablettes. Ce test pourra être réalisé auprès d’une cible féminine avec la sortie en France du magazine Vanity Fair en juin 2013.

Source : Lefigaro.fr